Eine Publikation der Swissprofessionalmedia AG
Ausgabe 04/2016, 14.04.2016

La simplicité et la polyvalence à l’honneur

Conçu dans un véritable objectif de simplicité et de polyvalence, le nouveau centre d’usinage «508 MT2» présenté par Willemin-Macodel en première suisse au Siams innove sous de multiples aspects. Il est particulièrement adapté aux besoins d’une multitude d’industries, dont l’horlogerie, la joaillerie, le médical, l’aéronautique et les activités de sous-traitance où la productivité est capitale. Mais il frappe aussi par sa construction compacte et sa faible emprise au sol, un autre moyen de réaliser des économies.

Autor: Pierre-Henri Badel

Au sein de la famille des centres d’usinage du constructeur de machines-outils de Delémont, ce nouveau modèle se situe en milieu de gamme, le deuxième depuis le bas et le troisième au classement vers le sommet en termes de capacité d’usinage. «Sa première caractéristique réside dans une refonte complète de sa conception, avec un encombrement au sol plus ramassé et une intégration totale de l’ensemble des périphériques à l’intérieur de son carrossage», note Célien Hoehn, l’un des concepteurs de cette machine. La chaîne cinématique a été totalement repensée. Elle fait appel à des bases d’axes entièrement numériques non seulement pour le déplacement linéaires, mais aussi pour la rotation des éléments de machine.

Le centre d’usinage 508MT2 permet de réaliser des opérations combinées de fraisage et de tournage à partir de barres de 37 mm ou de 65 mm. Il est en mesure de produire des pièces dans leur entité en un seul cycle d’usinage sans que l’on soit obligé de procéder à des reprises ultérieures. Une unité de reprise simple à une position utile accueille pour cela soit un étau de précision, une pince de serrage intérieur ou extérieur.

Si cela ne suffit pas, on peut lui adjoindre une tourelle de reprise à trois positions utiles comprenant une contre-broche, un étau de précision et une contre-pointe. En option, on peut encore la doper avec une tourelle de tournage comportant huit postes fixes et un étau de reprise embarqué.

Le qualificatif de Linear qui accompagne le matricule de ce centre d’usinage souligne que ses chariots sont mus par des moteurs linéaires. Leur avance peut atteindre 60 m/min, avec des accélérations de 10 m/s2 et une puissance d’avance de 1800 ou 4500 N. Les courses de chariots atteignent 300, 200 et 380 mm selon les axes X, Y et Z. Quant à la broche à moteur intégré, sa puissance atteint 15 kW et son couple culmine à 12 Nm.

Un gros effort de recherche a été porté sur son comportement thermique de la machine. Bien que l’entreprise n’entende pas en dévoiler plus, l’objectif avoué consiste à maîtriser l’ensemble des critères du comportement de ses composants. L’important étant de prédire et compenser la dérive du positionnement relatif des éléments en régime transitoire et stationnaire. Un algorithme de compensation réduit le déplacement axial d’un facteur 10 quand on l’intègre dans la commande numérique.

Une chaîne cinématique particulièrement performante

Pour ce qui est de la rotation des têtes d’usinage, la vitesse de la monobroche principale atteint 30 000 min-1 ou même culminer à 42 000 min-1 en option pour des opérations de fraisage à haute vitesse surtout quand on utilise des outils de faibles diamètres. Une monoboche pivotante fixée sur l’axe B ainsi qu’une broche-diviseur montée sur l’axe A permet d’effectuer des opérations de tournage jusqu’à 8000 min-1.

A l’heure où les usines de décolletage affrontent à une rude concurrence, le nouveau centre d’usinage de Willemin-Macodel présente une série d’atouts en matière de performance intrinsèque. L’objectif est de réduire le plus possible les interventions manuelles sur les machines et développant des systèmes automatiques toujours plus sophistiqués. En plus de son dispositif de ravitaillement automatique des barres courtes ou longues, ce centre d’usinage peut bénéficier de différents dispositifs de chargement et de déchargement de pièces ou de palettes. Ceux-ci s’adaptent sur le flanc droit de la machine. Le changeur d’outils opère en 0,8 s d’outil à outil, une performance qui s’inscrit dans le cadre des efforts engagés par les ingénieurs du constructeur pour lutter contre les temps morts. Les outils peuvent présenter un diamètre maximum de 50 mm et une longueur ultime de 130 mm. Le magasin du changeur d’outils en accueille jusqu’à 48 en standard ou 72 en option.

Toujours dans la même préoccupation de réduire les interventions manuelles, un bac de récupération des copeaux et des huiles de coupe équipent la machine. Un équipement de collecte de métaux précieux ou un convoyeur sont par ailleurs préposés en option.

Enfin, pour ce qui est de la commande de la machine, ce centre d’usinage polyvalent est en mesure d’être piloté par une commande numérique Fanuc 31i-B5 ou Heidenheim TNC 64.

Willemin-Macodel SA 2800 Delémont, Tél. 032 427 03 03 sales@willemin-macodel.com

Siams Halle 1.1 Stand B-2/C-3



Le nouveau centre d’usinage 508MT2 Linear de Willemin-Macodel. (Bild: Willemin-Macodel)

Auf einen Blick

Willemin-Macodel 508 MT20

Die 508MT2 ist Dreh-Fräszentrum für die spanabhebende Bearbeitung komplexer Werkstücke ab Stange mit maximalem Durchmesser von 37 mm, optional 65 mm. Sie verfügt über eine auf die B-Achse montierte schwenkbare Motorspindel und einen Teilapparat auf der A-Achse für Drehbearbeitung bis zu 8000 min-1.

Die Maschine kann mit einer einfachen Abgreifeinheit ausgerüstet werden kann. Für zusätzliche Flexibilität ist die Maschine auch mit einem innovativen Schwenkkopf für die Rückseitenbearbeitung erhältlich, der über drei nutzbare Positionen verfügt. Die Maschine ist auch mit einem 8-Positionen-Drehrevolver und einem Abgreifspannstock verfügbar.