Eine Publikation der Swissprofessionalmedia AG

Werbung

Ausgabe 04/2016, 14.04.2016

Le marché exige des réponses immédiates

L’évolution des méthodes d’usinage par enlèvement de copeaux suit de toujours plus près la demande du marché. Surtout dans des secteurs très concurrentiels et innovants. En Suisse, c’est l’industrie horlogère qui mène le bal. Mais d’autres secteurs, tels que l’aéronautique vit une véritable mutation à l’international vers des matières synthétiques très résistantes et extrêmement légères. Dans ce domaine aussi, les fabricants d’outils de coupe auront encore des défis à relever au cours de ces prochaines années.

Autor: Pierre-Henri Badel

«Aujourd’hui, la tendance vers laquelle on se dirige et investira au cours de ces prochaines années est incontestablement les outils en diamant polycristallin», admet Eric Chaillet, responsable de la recherche et du développement chez Dixi Polytool au Locle. Pour lui, si le revêtement des outils de coupe a permis de faire des bons en avant au cours des précédentes décennies, les résultats obtenus dans cette direction ont actuellement tendance à s’essouffler. Lors de leur sortie, cela a permis de faire passer les vitesses de coupe de 50 à 100 m/min en quelques années. Mais aujourd’hui, on a toutes les peines du monde à obtenir des gains de plus de 5 pour cent.

La tendance s’oriente vers la lubrification interne

«Les revêtements n’ont pourtant pas réussi à supprimer la nécessité de lubrifier les outils de coupe», relève Eric Chaillet. Pour lui, une autre voie de développement passe par lubrification interne au sein des outils, de manière à amener le liquide le plus près possible de la zone de coupe ou d’évacuation des copeaux. «Plus les machines auront des systèmes de lubrification performants, plus on pourra créer des outils dotés de plus petits trous dans lequel on fera passer le liquide de lubrification», poursuit-il. Mais avec la lubrification interne, le principal risque que l’on courre est que ces petits orifices se bouchent. Ce sera dans cette direction que les plus grands progrès sont encore à faire.

Répondre à l’évolution du marché de la production

Notre société de consommation nous a habitués au fil des ans à obtenir tout ce qui l’on désire, et cela immédiatement. Parallèlement, les consommateurs veulent des produits qui soient personnalisés en fonction de l’image de ce qu’ils se font d’eux même et de l’exclusivité que cela représente.

Les industries manufacturières sont ainsi condamnées à produire en petite série et même à la demande. Cette tendance est très fortement perçue dans l’horlogerie de luxe. Les consommateurs exigent une montre qui ne se verra qu’à son poignet, un peu comme dans la haute couture. Cela implique que les fabricants disposent d’un large éventail d’outillages de coupe en stock de manière à pouvoir faire face à toutes sortes de demandes les plus exotiques. Pour eux, cela représente un investissement conséquent.

Plutôt que de créer un outil de coupe sur mesure dans l’urgence; en analysant à l’avance les différentes configurations d’outils susceptibles de répondre à une frange spécifique du marché, les fabricants d’outillage peuvent les étudier de manière beaucoup sereinement. Ils proposent désormais à leur catalogue des outils parfaitement optimisés en fonction de classes de pièces distinctes. «Le marché n’accepte plus d’attendre. Quand un client lance un appel d’offre auprès de ses fournisseurs, c’est celui qui est à même de livrer dans les plus cours délais qui décroche le contrat», constate Eric Chaillet. Les fabricants d’outillage ont perçu cette évolution. C’est dans cette logique que Dixi Polytool a lancé une campagne visant à élargir son catalogue d’outils livrables de stock et à les répertorier de manière systématique. Ils prennent ainsi le relais de leurs clients en leur offrant des outils de coupe parfaitement optimisés pour leurs besoins spécifiques.

Dixi Polytool 2400 Le Locle, Tél. 032 933 54 44 www.dixi.ch

Siams Halle 1.2 Stand B-6/C-7



Atelier de fabrication des outils de coupe de Dixi Polytool au Locle. (Bild: Dixi Polytool)

Auf einen Blick

Dixi Polytool: Nachfrage will befriedigt sein

Die Entwicklung von Bearbeitungsverfahren ist sehr eng mit der Nachfrage am Markt verbunden. Vor allem in sehr wettbewerbsfähigen und innovativen Sektoren. In der Schweiz ist die Uhrenindustrie führend und prägt eindeutig den Markt. Aber auch andere Branchen wie die Luftfahrtindustrie erleben auf internationaler Ebene eine klare Wende hin zu hochfesten und extrem leichten Kunststoffen. Der zukünftigen Nachfrage muss man gerecht werden. Hier sind die Hersteller von Schneidwerkzeugen in den kommenden Jahren immer noch mit Herausforderungen konfrontiert.

Eine wichtige Entwicklung ist die der innenliegenden Kühlkanäle in Bearbeitungswerkzeugen, um die Kühlschmierflüssigkeit so nah wie möglich an den Schnittbereich zu bringen. Aber bei dieser Innenkühlung liegt das Hauptrisiko in der Verstopfung der kleinen Austrittsöffnungen. In dieser Hinsicht wird die Entwicklung in den nächsten Jahren grosse Fortschritte machen. Auch die schnelle Zulieferung von standardisierten Schneidwerkzeugen ab Lager muss neu überdacht werden